Le regroupement
de crédits personnels et hypothécaires

Simulez gratuitement votre regroupement de crédits en ligne

Contactez-nous

070/3.4.5.6.00
Permanence tél.
7j/7 - 24h/24

















Simulez gratuitement votre regroupement de crédits en ligne





Contactez-nous

070/3.4.5.6.00
Permanence tél.
7j/7 - 24h/24

Sévérité des banques aujourd'hui dans l'octroi de crédits aux particuliers et aux entreprises

Avant la crise financière de 2008, les banques européennes et américaines rivalisaient d'ardeur et d'imagination pour accorder des crédits aux particuliers.

A cette époque, le crédit aux particuliers était une des vaches à lait préférées des banques traditionnelles.

La faillite de la banque américaine Lehman Brothers a révélé la dérive des banques et la grande fragilité du système bancaire mondial.

Les conséquences de la crise économique

La réforme dite de « Bâle III », qui constitue la réponse du Comité de Bâle à la crise financière, a mis fin à ce laxisme.

Ces nouvelles dispositions vise principalement à :

  • Renforcer le niveau et la qualité des fonds propres
  • Mettre en place un ratio de levier
  • Améliorer la gestion du risque de liquidité par la création de deux ratios de liquidité (ratio de liquidité à un mois « Liquidity coverage ratio » et ratio de liquidité à un an « Net stable funding ratio »)
  • Renforcer les exigences prudentielles concernant le risque de contrepartie

Accorder des crédits coûte plus cher aux banques

En d'autres termes, plus faciles à comprendre pour le commun des mortels, accorder des crédits coûte aujourd'hui beaucoup plus cher aux banques qui doivent obligatoirement provisionner davantage le risque crédit.

Plus le risque est élevé, plus les banques doivent provisionner des réserves, ce qui diminue considérablement la rentabilité de ces opérations.

Les banques souhaitent donc diminuer les risques crédit afin de consacrer le moins possible de capitaux aux provisions, capitaux qui sont des fonds non employés et donc non rentables pour la banque.

Les banques s'intéressent aux dossiers au profil impeccable

Les banques traditionnelles sont aujourd'hui seulement intéressées par les dossiers au profil impeccable :

  • Quotité d'emprunt faible (apport de fonds propres importants exigé)
  • Revenus stables et plus que suffisants
  • Endettement faible
  • Passé financier irréprochable

Le crédit hypothécaire est redevenu ce qu'il était pour les générations précédentes : un produit d'appel qui doit d'abord attirer une belle clientèle fidèle à bon potentiel pour les années futures.

Les profils complexes n'intéressent plus les banques

Les prêts hypothécaires en quotité élevée, les regroupements de crédits, les prêts hypothécaires à 125% (financement des frais d'acquisition et des actes notariés, sans aucun apport de fonds propres), les clients lourdement endettés ou en difficulté n'intéressent plus les banques traditionnelles.

Le client y perd en liberté

Aujourd'hui, elles rivalisent d'ardeur et d'imagination uniquement pour attirer la crème de la clientèle.

Les banques pratiquent des tarifs très bas, étant entendu qu'elle savent bien qu'elles vont se rattraper par la suite en faisant beaucoup de profit via les produits dérivés bien margés qu'elles imposent : assurances, compte à vue, et via tous les autres produits qu'elle vont inévitablement proposer par la suite à leur clientèle de qualité (Epargne pension, assurances vie, fonds de placement, SICAV, opérations boursières, gestion de fortune).

En fait, le client croit être choyé mais il y perd en liberté. En effet, le client aura beaucoup à perdre s'il souhaite changer de banque par la suite et cela même si le législateur a prévu de faciliter grandement ces changements sur un plan administratif.

L'Office du Prêt Hypothécaire est à vos côtés

La vocation de l'Office du prêt hypothécaire est de cibler principalement, mais non exclusivement, la clientèle refusée par les banques traditionnelles.

Le regroupement de crédits hypothécaires et à la consommation, le refinancement de prêts avec ou sans travaux, avec ou non reprise de crédits en cours, le prêt hypothécaire total (avec le financement de tous les frais) sont son core business.

L'Office du prêt hypothécaire a développé un grand savoir faire dans cette niche de clients depuis de nombreuses années et il s'est allié des organismes financiers spécialisés, avec lesquels il travaille chaque jour.

En conclusion

Chaque dossier est examiné sans état d'âme et de nombreuses solutions sont trouvées. Même les clients lourdement endettés, avec des accidents de parcours peuvent espérer trouver une solution.

Il faut souligner qu'il n'est évidemment pas question de pousser les clients au surendettement. Le but est bien de soulager et améliorer une situation difficile dans le but de préserver le patrimoine immobilier du client, patrimoine qui est le plus souvent son logement principal.

Attention, emprunter de l'argent coûte aussi de l'argent